Amélioration des performances énergétiques des batiments communaux

Proposé par Ville de Chimay

Plan icon Bâtiment

Plan icon Commune

En 2013, le Collège communal chimacien, en partenariat avec le gouvernement wallon avait décidé de répondre à l'appel à projet « UREBA Exceptionnel » : Utilisation rationnelle de l’énergie des bâtiments. L’objectif, soutenir nos bâtiments publics dans le lancement de travaux d’isolation ou d’amélioration des performances énergétiques.

Pour sélectionner les dossiers, un certain nombre de conditions d’éligibilité classiques (qualité du demandeur, type de travaux,…) avaient été instaurées. Les projets devaient également répondre à des critères techniques de performance énergétique. En outre, les projets devaient rencontrer un optimum économique. En d’autres termes, il s’agit de calculer en combien de temps l’investissement est remboursé par les économies d’énergie et de vérifier que cela était rentable.

listing des investissements:

École de l’ESCAILLERE
- Isolation des combles (18.237,73€)
- Remplacement du système de chauffage (17.148,73€)
École de VILLERS-LA-TOUR
- Remplacement des menuiseries extérieures (12.190,75€)
- Isolation tuyauteries et amélioration régulation système de chauffage (1.632,77€)
École de CHIMAY
- Amélioration régulation système de chauffage (5.499,45€)
École de BAILIEVRE
- Isolation des combles (8.657,55€)
- Isolation tuyauteries et amélioration régulation système de chauffage (1.711,42€)
École de BAILEUX
- Remplacement des menuiseries extérieures (147.136,00€)
- Remplacement du système de chauffage (76.019,27€)
Salle SUDHAINA
- Remplacement des menuiseries extérieures (58.872,55€)
- Remplacement du système de chauffage (94.026,80€)
École de RIEZES
- Isolation des combles (18.312,14€)
- Isolation tuyauteries et amélioration régulation système de chauffage (1.494,83€)
Logements (16) pour pensionnés à CHIMAY
- Isolation des combles (20.614,88€)
- Remplacement des menuiseries extérieures (117.872,00 €)

Mon conseil:
31 dossiers de travaux accomplis ou en cours... ce sont donc autant de bâtiments publics qui vont pouvoir baisser sensiblement leur consommation d’énergie et leur facture énergétique.

C'est aussi et surtout un total annuel estimé de 115 tonnes de CO2 qui ne seront pas rejetées dans l'atmosphère grâce à ces investissements.

Bien aidés par les subsides, ce sont des temps de retour sur investissements avantageux qui ne dépasseront pas 3 années ! Une vraie opportunité pour les pouvoirs publics locaux.

Chimay