Des transports en commun au co-voiturage, sans oublier la marche !

Conseils

  • Privilégier les transports en commun ou le co-voiturage si le recours à la voiture n’est pas indispensable (NB : la prise en charge financière des abonnements de train ou de bus par l’employeur varie, mais peut aller jusqu’à 100% du montant).
  • Lors de petits trajets à partir du lieu de travail, favoriser la marche ou l’utilisation du vélo (NB : le déplacement en vélo bénéficie parfois d’une indemnité au km, et toujours d’une déduction fiscale).
  • Limiter les déplacements en favorisant les moyens de communication virtuels : visioconférence, conférence téléphonique, échange d’e-mails.
  • Limiter le recours aux coursiers aux cas réellement urgents et exceptionnels, puisqu’il implique des trajets uniques sans possibilité de regroupements.
  • En cas d’utilisation de véhicules de service, adopter une conduite calme, souple et préventive en matière de ralentissement, favorise l’économie d’énergie et diminue l’atteinte à l’environnement.
  • Privilégier, pour les déplacements d’entreprise (réunions à l’extérieur) l’utilisation commune de véhicule de service (co- voiturage).