1,2,3, c'est parti !

3,2,1 – Partez !

Après la séance d’installation du panel citoyen du 24 avril, la première session de travail animée par Tr@me s’est tenue les 8 et 9 mai 2021. Au menu : une mise en contexte du Plan Air Climat Energie, l’identification des enjeux pour engager la Wallonie dans une baisse drastique de ses émissions de CO2 et le jeu des 8 familles….

Ils sont 75 à avoir été tirés au sort pour participer au panel citoyen sur le climat. Leur mandat ? Identifier les meilleures solutions pour réduire de 55% les émissions de gaz à effet de serre à l’horizon 2030 de manière juste. Après avoir débattu sur la charte encadrant leur travail lors de la séance d’installation du 24 avril, ils sont entrés dans le vif du sujet lors de la séance du 8 mai. Covid oblige, les échanges se sont tenus par Zoom. Les participants ne disposant pas d’équipement on reçu en prêt une tablette pour pouvoir rejoindre le groupe.

La méthode de travail alterne les sessions en sous-groupe, puis les retours en plénière.

Première question : qu’est ce qui caractérise le concept de plan « énergie climat » pour les participants ? Une foison d’idées émerge : long terme, urgence, générations futures, adaptation, respect, mobilité, réduction des inégalités, etc.

Le deuxième thème abordé visait à prioriser les enjeux pour engager la Wallonie dans une baisse drastique de ses émissions de gaz à effet de serre. Les participants ont notamment mentionné les manières de vivre, le rythme, l’équilibre et la non- stigmatisation, le projet de société dans ces enjeux prioritaires.

Pour clôturer le week-end, les participants se sont mis dans la peau de 8 familles aux profils de vie différents (revenus, composition familiale, modes de déplacements, etc) pour envisager leurs réalités de vie et ce qui pourrait les aider à rejoindre le mouvement de réduction des émissions de gaz à effet de serre.

ENCART – Le tirage au sort – pourquoi ?

Sonecom avait pour mission de constituer un groupe de 50 citoyens (et 25 suppléants) illustrant le mieux possible la diversité des profils des personnes qui résident en Région wallonne. Un courrier d’invitation au panel citoyen a été envoyé par voie postale à 5000 ménages tirés au sort. Ces derniers étaient invités à faire part de leur motivation à participer. Une relance téléphonique a ensuite été organisée afin d’atteindre certains profils spontanément moins enclins à participer. Le panel a ensuite été constitué de façon à illustrer le mieux possible la diversité des points de vues des profils des personnes qui résident en Région Wallonne :

• Homme/femme

• Province/arrondissement

• Localisation de l’habitation (milieu rural/ urbain)

• Age

• Statut socio-professionnel

• Niveau d’éducation

La délibération permise par le format du panel vise à atteindre un résultat qualitatif : c’est l’échange entre des participants ayant des expériences et expertises de vie différentes qui génère la plus -value de ce type de processus.