Dans nos régions, la climatisation se développe rapidement tant dans le domaine automobile que dans le domaine immobilier. Or, elle n’est pas sans effet sur l’environnement. D’une part, elle réclame beaucoup d’énergie et, d’autre part, elle laisse échapper une partie des gaz qu’elle utilise, beaucoup plus nocifs — en matière d’effet de serre — que le CO2.

Conseils :

  • N’utiliser la climatisation que par forte chaleur et vérifier qu’elle fonctionne à bonne température.
  • Avant d’utiliser le climatiseur, épuiser les solutions classiques : aérer le matin et le soir, fermer et protéger le plus possible les fenêtres en journée (descendre les stores, appliquer des protections réfléchissantes sur les vitres), utiliser des ventilateurs (moins gourmands), adapter son habillement (vêtements amples, légers, en coton, etc.).
  • Limiter les apports de chaleur inutile (ampoules à incandescence et halogènes).
  • Fermer portes et fenêtres pendant que la climatisation fonctionne pour éviter de laisser entrer l’air chaud qui annule l’effet des climatiseurs.