Le secteur du transport est particulièrement problématique, car il est responsable de près d’1/4 des émissions de GES (Gaz à Effet de Serre) et est le secteur où les émissions ont le plus augmenté depuis 1990 (+25%). Les émissions d’oxydes d’azote et de microparticules ont également un impact non-négligeable sur la qualité de l’air.

Vous voulez avoir une idée de vos émissions de gaz à effet de serre ? Faites le calcul grâce au calculateur mobilité de la Région wallonne.

1° À pied ou à vélo, c’est zéro émission

Aucun impact sur le climat ni sur la qualité de l’air, cela reste bien sûr l’idéal. D’autant que les avantages sont nombreux : économie d’argent, effet positif sur la santé, redécouverte de petits chemins,...

Classique, électrique ou pliable, le vélo se combine à l’envie et d’autant plus facilement grâce aux points vélos dans les gares, qui vous permettront de faire réparer votre vélo très facilement.

Peur de vous lancer ? Essayez les formations à vélo dans le trafic ou encore la bike expérience, et bénéficez d’un coaching personnalisé pour vous lancer à vélo.

Profitez-en pour découvrir votre région à l’occasion d’une balade en vélo.

Assurez-vous toutefois de bien protéger votre vélo : en utilisant un bon cadenas, en attachant correctement votre vélo et en y faisant graver votre numéro de registre national.

2° En transports en commun

Moins cher et moins polluant qu’une voiture : en métro, train, tram ou bus, c’est l’occasion d’en profiter pour lire, dormir ou encore travailler.

3° En voiture, mais malin

Avant d’acheter un véhicule neuf ou d’occasion (ou même en leasing), jetez un coup d’œil sur le site Ecoscore pour calculer les performances environnementales de votre voiture et consultez celui de différents véhicules en vente. L’écoscore vous permet de coter un véhicule selon l’ensemble de ses performances environnementales: l'effet de serre (principalement le CO2), la pollution de l'air (par exemple les micro-particules et les dioxydes d'azote) et la pollution acoustique.

Passez à l’éco-conduite. Simple à apprendre, elle a un impact significatif sur la consommation et l'environnement, ainsi que sur la sécurité routière. L'éco-conduite est une conduite écologique et économique adaptée aux moteurs actuels.

Un premier conseil pour rouler malin ? Réduisez votre vitesse et coupez le moteur de votre voiture quand vous êtes à l’arrêt.

Effectuez l’entretien régulier de votre véhicule. Un véhicule bien entretenu est plus économe en carburant, produit moins de Gaz à Effet de Serre (GES), est plus fiable et plus sécurisé. Suivez le calendrier d’entretien proposé par les fabricants des véhicules, et utilisez la classe d’huile de moteur recommandée. Il est aussi important de contrôler et de remplacer régulièrement le filtre à particules.

Contrôlez vos pneus. Une sous-pression augmente l’usure du pneu et augmente la consommation du véhicule de plus de 3%. Vous pouvez consulter le carnet du véhicule pour connaître la pression normale de vos pneus, ou la demander à votre garagiste.

Et utilisez moins souvent votre voiture grâce au télétravail.

4° En voiture, mais en partageant

Abonnez-vous à une société de voitures partagées (voir le site de cambio)  ou  partagez votre propre voiture (voir le site de cozycar ou le site wibee).

Ayez recours au co-voiturage grâce à comOn, l’application pour la Wallonie. Un trajet en Europe ? Pensez à  Blablacar ou Eurostop.

Retrouvez les mesures du Plan en matière de transports.